Search

La mutation W30 et la question du blanc pathologique

Suite au reportage sur France 3 (rendez-vous à la 18:18), je reviens sur plusieurs points concernant le Blanc, méconnu et parfois même vu d’un mauvais œil.


  • Résumer deux heures de tournage en 1 minute 40

Le travail du journaliste est un long travail de synthèse. En effet, devoir résumer une matinée de discussion en quelques minutes, ce n'est pas une chose facile, je respecte particulièrement cette qualité d'autant plus que je ne l'ai pas !


Je voulais exposer dans ce texte certains détails qui me semblaient importants d'évoquer.


Lors de l’interview j’ai dit au journaliste que contrairement à d’autres espèces pour qui le blanc est lié à des pathologies, je prends l’exemple de la souris, du chat ou du chien, le blanc chez les chevaux est plus sain (hormis le syndrome du l’Overo létal, la stérilité en homozygote chez certains ou la surdité chez certains Splashed White). Le blanc chez les chevaux n’est pas forcément plus sujet à des pathologies qu’une autre robe (le silver, le gris, etc.). J’ai ajouté que toutefois la génétique chez les chevaux n’en est qu’à ses débuts et ce qui est vrai il y a un an peut être contredit ou expliqué autrement à l’aune des nouvelles découvertes.


J’ai demandé à Christa Lafayette, CEO à EtalonDx, avec qui j’entretiens une correspondance étroite de me parler plus longuement du « Blanc » chez les animaux et je traduis ici sa réponse.


  • Quelles pathologies pour quels gènes

« Le « Blanc » chez les animaux, surtout dans les mutations KIT donnent la plupart du temps simplement un robe blanc (comme chez vos chevaux).

Toutefois, il existe certains mutations dans le KIT qui donnent à la fois une robe blanche ou avec marques blanches combinés à des problèmes de santé (tel le W19). Beaucoup de mutations dans le KIT sont sans danger (comme le W20) tandis que d’autres sans dangers en une copie mais peuvent présenter des pathologies ou même la létalité en hétérozygote (W19/W19) ou en combinaison avec d’autres mutations du KIT.

Comme nous n’avons pas encore étudié un cas de W30/W30 (homozygote), nous ne savons simplement pas ce qui en résulterait. Toutefois, nous savons que le W30 peut se combiner sans danger et sans pathologie avec le Tobiano (To/n – le To se trouve juste en amont du gène KIT).


L’autre analyse est d’ordre environnemental : alors que les chevaux porteurs du W30 exhibent une belle robe blanche, ce même gène pourrait être un risque pour le peau rose. Vos chevaux n’ont sûrement aucun problème où vous vivez mais s’ils venaient ici en Californie, le risque de cancer de la peau augmenterait.


Enfin, il existe de nombreuses mutations qui sont mortelles à l’état homozygote, mais en hétérozygote donnent de magnifiques individus, comme l’Overo : deux copies et tu es mort, une copie et tu portes de magnifiques marquages blancs avec un ou deux yeux bleus. Finalement, tout est question d’allier la science, la connaissance et une sélection attentive, je suis certaine que vous êtes la personne pour une telle mission. »

  • Une mutation née au Maroc où le soleil ne fait aucun cadeau...

Ce message constituait le premier échange après mes questions concernant le « blanc et les pathologies qui y sont liées ». D’autres éléments de réponses ont été apportés par la suite que je détaillerai ici.

La partie d’ordre environnemental ne m’a personnellement pas convaincue, et j’en ai parlé avec Christa :

J’ai évoqué la peau particulière des chevaux Babres (de toute robe) qui semble résister au chaud, au froid et aux blessures mieux que la plupart des races « européennes ». Par ailleurs, Aghilasse étant né et élevé au Maroc (jusqu’à l’âge de 8 ans) n’a jamais présenté de problèmes liés au soleil ou à la chaleur. Rappelons aussi, que le Barbe est une race des plus anciennes (peut-être même LA plus ancienne, selon des études récentes dont une bibliographie complète à ce propos se trouve dans le livre bien documenté Le Cheval barbe de Yassine Jamali), l’évolution a sûrement dû jouer en sa faveur beaucoup plus qu’une race plus récente, mais cela est entièrement subjectif et sans fondement scientifique, ceci dit, j’aimerais creuser dans ce sens en collaboration avec EtalonDx, les éleveurs de Barbe et les scientifiques.



A ces réflexions, Christa répond : « For sure we will continue as, you may be right, that W30 mutation and those Berber horses may have real evolutionary advantages that we have yet to discover. (« Il est certain que nous poursuivrons les recherches, vous devez sûrement avoir raison, cette mutation et ces chevaux Barbes pourraient avoir de véritables avantages en terme d’évolution que nous ne connaissons pas encore. »)


Par ailleurs, j’ai également soumis ces réflexions à Claire du Haras du Freysse, où vivait Aghilasse, je me suis dit que l’éleveuse connaissant plusieurs produits d’Aghilasse a certainement plus de recul à ce sujet. Elle me répondit :

« Je ne crois vraiment pas à une fragilité de cette robe, aucun des chevaux blancs ou sabino porteurs de DW30 que j’ai n’a eu de problème au soleil (aucun parc à l’ombre) et tous ceux qui sont montés en alpage (avec UV agressifs !) n’ont eu de problème non plus. »


Je pense sincèrement que l’importance de la couleur de peau est moindre comparée à la généalogie de l’individu et à son évolution dans son berceau de vie. J’ose espérer que je dis la vérité, l’avenir nous le confirmera (cette théorie semble confirmée à ce jour) et les recherches nous éclaireront d’avantage.


Enfin, je tenais à remercier EtalonDx pour son travail acharné, Claire du Haras du Freysse qui m'a toujours épaulée, conseillée et soutenue ainsi que France 3 pour l'intérêt qu'ils ont eu à ces petits poulains.


En attendant, en ce temps de pluie je profiterais volontiers d’une journée ensoleillée avec mes petits W30 !


Aller plus loin

- Article sur le site du laboratoire à la découverte du gène : Another new white gene.

- Même article traduit pour les francophones (soyez indulgents) : Découverte d'un nouveau gène blanc.

- Article scientifique (s'adressant aux initiés seulement) : De novo mutation of KIT cause extensive coat white patterning in a family of Berber horses.

298 views0 comments

Recent Posts

See All