Search

Ella, un bébé de 6 ans.

Quand Nadine m'a téléphoné elle était "désemparée" et ne savait plus quoi penser du cas d'Ella, jument de 6 ans, qui avait tout d'un bébé, elle vivait avec sa mère (bien que sevrée), était câline et approchable mais seulement quand elle le voulait.


Ils n'arrivaient ni à la licoler ni à la mener en longe, ni à ce qu'elle coopère pour les pieds ou quoi que ce soit d'autre. La jument était approchable à condition de ne rien avoir dans les mains ! Dès qu'elle vous voyait approcher avec une longe, elle fuyait avant que vous ne soyiez proche d'elle. Nadine m'expliquait au téléphone qu'elle avait contacté plusieurs professionnels (pour les soins et même l'éducation) notamment pour les pieds qui n'ont jamais voulu se déplacer car ils estimaient la jument trop âgée et sans l'éducation minimale qu'ils espéraient pour cet âge. Estimer un cheval de six ans "irrattrapable", je peux vous l'assurer, ça me révolte au plus haut point.


J'ai travaillé avec elle pendant deux séances (la deuxième a à peine duré 45 minutes tellement Ella progressait bien). Lors de la première séance, nous avons principalement établi ensemble un lien de confiance que j'ai instauré grâce au Jeu de l'amitié. Bilan de la première séance : une jument calme, licolée et délicolée dans le calme.

A la fin de la première séance, j'ai guidé Philippe pour mieux demander les pieds. Je pars du principe que l'on demande et que le cheval donne, non pas que l'on "prenne" les pieds. Souvent en équitation, il s'agit de petites nuances, petites subtilités qui changent tout le rapport que l'on entretient avec l'équidé.


Lors a deuxième séance, la mise du licol n'ayant posé aucun problème, nous avons commencé la marche en main. Plutôt que de me focaliser sur une cession à la longe, j'ai préféré travailler la marche en main par l'invitation et la cible avec Ella car mon but dans le cas de la petite Ella était avant tout de lui redonner confiance dans les demandes que lui font les humains, c'est une jument qui se méfie énormément de ce qu'on lui propose, et dans ce cas, les cessions auraient été mal perçues d'elle. Ceci dit, je ne fais que les "laisser de côté" et j'y reviendrai la prochaine séance...

Bilan de la deuxième séance : elle marchait calmement en main, sans aucune pression sur la longe.

Le lendemain de ma séance, Nadine m'écrit un message qui m'a beaucoup touchée, me remerciant des séances déjà faites avec la jument, le plus beau cadeau reste cependant la vidéo qu'elle m'a envoyée !



Voir Philippe et Ella marcher ainsi tranquillement en longe, sans pression et dans le calme est l'aboutissement de deux petites séances qui ont su porter leur fruit.


L'éducation d'Ella continue actuellement.



73 views0 comments

Recent Posts

See All